SOCIETE

Alcool au volant : le taux zéro pour bientôt ?

20 novembre 2019 à 09h34
Boire ou conduire, dans tous les cas, il faut choisir.

Le taux d'alcoolémie au volant à 0%, passera-t-il ou non ? La question est encore entière après que le ministre de l'Agriculture s'y soit déclaré totalement favorable. Didier Guillaume a effectivement affirmé qu'il n'y voyait ici, aucun inconvénient, prônant la fermeté. « Je pense qu’on peut faire la fête et qu’on peut boire des coups, et boire du vin français, des vins d’excellence […] Je pense que c’est très bon, mais lorsqu’on boit, on ne conduit pas » .Très vite, le buzz entourant sa sortie a été tel que les médias du pays se sont emparés du sujet.

Le taux d'alcool à 0% peut-il vraiment passer ?

Depuis ? De nombreuses questions, mais peut de réponse. Matignon a attendu près de 48 heures avant de finalement accepter de revenir sur les déclarations du ministre. Aujourd'hui, le taux zéro au volant ne serait donc pas envisagé, la demande étant jugée irréaliste par les autorités. Selon les chiffres, les deux tiers des accidents mortels liés à l'alcool le sont en lien avec des conducteurs dont l'alcoolémie dépasse généralement de trois fois le seuil autorisé.

« Les deux tiers des accidents mortels liés à l’alcool se produisent avec des conducteurs dont l’alcoolémie dépasse le triple du seuil légal (soit 1,5 g/l) et les taux contraventionnels compris entre 0,5 g/l et 0,79 g/l ne sont constatés que dans 12% des accidents mortels liés à l’alcool et pourraient être contredits par la possibilité d’un seuil résiduel d’alcoolémie chez les conducteurs qui n’ont pas pu de verre d’alcool » .