Ben Arfa a décidé d'attaquer le PSG et ça ne plait pas à Twitter

JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
19 avril 2018
Il ne lui manquait que quelque secondes pour être officiellement champion avec le PSG.

On ne sait pas quoi en penser. Ben Arfa au PSG, ça avait pourtant l'air d'être le casse du siècle. Perdu puis retrouvé Hatem nous a sorti une saison de folie à Nice avant de préférer le PSG à Séville. Les supporters se sont mis à rêver, mais voilà que Ben Arfa fait un peu des siennes, pas vraiment aidé par ses déclarations tapageuses. Résultat, coach Emery le met au placard - le joueur a d'ailleurs récemment fêté ses 1 an de tribune sur Instagram.

Mais voilà, Hatem est un joueur hors catégorie et le public parisien s'est pris d'amour pour lui, allant jusqu'a débuter une campagne sur Twitter pour qu'il soit officiellement champion avec le PSG. En effet, il ne lui manque que quelques minutes de jeu en 2018 avec le PSG pour avoir le droit à une ligne supplémentaire sur le palmarès. Cependant, nos espoirs ont vite pris enfin aujourd'hui, après que le joueur ait décidé d'attaquer le PSG en justice pour une amende déguisée. « Jusqu’ici, Hatem avait toujours reçu sa prime d’éthique, explique Me Bertrand, l'avocat de l'attaquant. Le PSG a cumulé deux sanctions pour des faits dont nous avons apporté les justifications. Le club estime qu’elles ne sont pas suffisantes, mais elles ne peuvent pas entraîner deux sanctions. Il ne peut pas y avoir de double peine. C’est un principe de droit. Surtout, on remet en cause la validité de la prime d’éthique telle qu’elle est inscrite dans son contrat. C’est une clause potestative, c’est-à-dire qui ne peut être mise en œuvre que de manière discrétionnaire par une seule des deux parties. Une clause potestative est une clause nulle. »


En effet, les amendes sont interdites dans la charte du football français. On voit mal le PSG offrir sur un plateau d'argent un titre à Hatem.