Karim Benzema craque et balance sur Deschamps et Valbuena !

17 May 2017
Par Florian

Attention, ça vaut le détour !

Il fallait bien qu'il craque à un moment ou à un autre. Non appelé en bleu depuis le 8 octobre 2015, Benzema prenait son mal en patience. Après plus de deux ans, voilà que l'attaquant madrilène revient sur le devant de la scène avec des déclarations plus que tapageuses ! Interrogé par le journal l'Equipe, l'attaquant au 51 buts en équipe de France revient sur l'évènement qui a changé le fil de sa carrière, à savoir l'affaire de la sextape. 

Ainsi, au sujet de sa non-convocation depuis le 8 octobre 2015, l'intéressé répond simplement : " Ça serait bien de me donner des explications. Si c’est pour le foot, c’est pour le foot. Si c’est pour autre chose, c’est pour autre chose. Mais qu’on me le dise en face, dans les yeux. Parce qu’on dit aussi que je suis toujours sélectionnable. Mon taf est d’être bon et performant sur le terrain. Les faits sont là dans ce domaine. Mais on ressort des choses qui n’ont rien à voir avec l’essentiel pour se justifier. Tout cela ne tient plus, au bout d’un moment." Il avoue ensuite ne pas recevoir de pré-convocation : "Rien du tout ! Ça veut dire que… Je ne suis même pas dans les quarante ou cinquante joueurs sélectionnables. Je ne suis peut-être même pas dans les cent…". Benzema ira jusqu'a dire que ce sont les hautes instances de la FFF (Fédération Française de Football) qui l'auraient privé de l'euro à la maison.

Au passage, Benzema en profite pour égratigner le sélectionneur, Didier Deschamps et le manque de cohérence dans son discours: "Il y a un manque de cohérence dans ses propos. Il ne peut pas dire – il y a un an – que « tous les pays nous envient Benzema » et, quelques semaines plus tard, changer de discours et d’opinions. Il connaît le foot. Je ne le comprends pas. Ça ne tient pas debout."

Mais le plus intéressant reste à venir, puisque Benzema s'en prend également à Matthieu Valbuena ! En effet, Benzema avoue avoir vécu un sale moment et continue même à lui en vouloir pour avoir menti et continuer à le faire : « Moi, ça fait plus d’un an et demi que je suis son pire ennemi, un mauvais exemple, un voyou, que je dois me faire sanctionner, qu’on me traîne dans la boue, qu’on salit mon nom et ma famille (…). Il la ramène, dit qu’on peut rejouer ensemble… Mais il faut qu’il arrête ses conneries !" c'est ainsi énervé l'attaquant de 29 ans, avant de continuer « Il faut vraiment qu’il arrête d’inventer. Il me rend fou à continuer de mentir ! Tout ça vient de lui, cette affaire de sextape. Il avait juste à dire la vérité sur ce qui s’est vraiment passé. ». Bref, un gros craquage en règle qui n'arrangera pas une situation qui était déjà désespérée...



==