SOCIETE

Un Block Friday à Paris pour s'opposer au Black Friday !

29 novembre 2019 à 11h32
Face aux conséquences du Black Friday, la jeunesse s'organise !

Journée internationale de la consommation, le Black Friday permet aux amateurs de shopping de pouvoir se faire plaisir à coups de gros rabais et autres réductions. Problème, tout le monde n'est pas forcément pour, à commencer par les mouvements Youth For Climate et Extinction Rebellion, pour qui cette journée représente tout ce qu'ils détestent. Résultat, afin de faire passer leur message, ces derniers ont décidé de bloquer certains grands centres commerciaux.

La jeunesse se réunie contre le Black Friday

« L’abus de production nuit gravement à la planète », « surconsommer tue » ou encore « stoppons la grande braderie de la planète » pouvions-nous ainsi lire sur les réseaux sociaux, le tout, accompagné du hashtag #BlockFriday. L'idée ? Boycotter les grosses enseignes et gros établissements. Si le Black Friday doit générer 6 milliards d'euros de dépenses en France, ils seront donc quelques milliers à défier les consommateurs.

« Vendredi 29 novembre, c’est le Black Friday : un jour de soldes intensives et d’achats compulsifs, symbole du capitalisme le plus néfaste. Dévorant notre monde, épuisant ses ressources naturelles, multipliant les écocides, exploitant les plus faibles, et creusant les inégalités sociales au nom du mythe de la croissance infinie. Le consumérisme finira par nous détruire si nous n’agissons pas avant » expliquent notamment les membres d'Extinction Rebellion, qui vont s'associer pour la toute première fois avec Youth for Climate.

Paris parle du Green Friday

De petites actions seront organisées localement, dans les grandes villes. Manifestations, blocages, tracts et autres actions visant à dénoncer la surconsommation sont ainsi prévues aux quatre coins du pays. Du côté de la mairie de Paris, on tente toutefois de mettre en avant le Green Friday, une opération permettant aux magasins engagés comme partenaires, de reverser 10% de leur chiffre d'affaires du jour à une association écolo et conso-responsable. Suffisant pour calmer les esprits ?