Un paparazzi souhaite vendre une photo d’elle nue ? Sia la partage sur Twitter !

 
09 novembre 2017
Un joli pied de nez aux photographes un peu trop intrusifs.

Cette semaine, la chanteuse australienne Sia a en effet eu une attitude des plus rock n'roll. Après avoir appris qu'un paparazzi tentait de vendre une photo volée d'elle, nue, la chanteuse a décidé de lui couper l'herbe sous le pied en partageant d'elle-même sur son compte Twitter. Le tout était accompagné de la légende suivante : "Apparemment, quelqu’un essaye de vendre des photos de moi nue à mes fans. Économisez votre argent, les voici gratuitement. C'est tous les jours Noël !". Une attitude qui force l'admiration. En effet, en plus de se réapproprier son corps et son image, la chanteuse semble en même temps vouloir défier les photographes un peu trop intrusifs.

Considéré comme du revenge porn, ce genre de pratique peut coûter très cher. En France, si vous étiez amené à partager un cliché d'une personne nue, vous seriez passible de deux ans d’emprisonnement et 60 000 euros d’amende. Un véritable problème d société qui vient de prendre un nouvel éclairage.