Faits divers

Attentat déjoué : 2 étudiant radicalisés actuellement en détention

21 juin 2023 à 14h01

Attentat déjoué : 2 étudiant radicalisés actuellement en détention

Attentat déjoué : lycéen et étudiant en droit mis en examen pour association terroriste

Deux individus, un étudiant en droit âgé de 21 ans et un lycéen âgé de 17 ans, tous deux radicalisés islamistes, ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes. Les faits se sont déroulés en mars et juin derniers, et les suspects ont été placés en détention provisoire. Cette information a été confirmée par des sources concordantes, suite aux informations du journal Le Parisien.

L'arrestation de ces individus a eu lieu dans le cadre d'une information judiciaire visant à déterminer la nature et l'état d'aboutissement des projets terroristes auxquels ils auraient pu être associés, comme l'a indiqué le parquet national antiterroriste à BFMTV. Les autorités judiciaires cherchent à établir les détails et la gravité des actes envisagés par les suspects.

Le déclenchement de l'enquête a été provoqué par les propos tenus en ligne par le lycéen, qui ont attiré l'attention des services de renseignement. L'adolescent, domicilié à Vallauris dans les Alpes-Maritimes, est soupçonné d'avoir planifié une attaque jihadiste impliquant l'utilisation d'un couteau.

Les enquêteurs ont alors entrepris de suivre ses activités en ligne, ce qui les a conduits à découvrir qu'il était en contact virtuel avec un étudiant en droit, résidant en Seine-Saint-Denis, lui aussi radicalisé. Ce dernier est soupçonné d'avoir encouragé le lycéen à passer à l'acte.

À ce stade de l'enquête, aucune cible précise n'a été identifiée par les enquêteurs, et aucun lien avec des membres de l'organisation État islamique n'a été établi. Les autorités poursuivent donc leurs investigations afin de vérifier la véracité des propos tenus par les deux individus et de déterminer l'ampleur de leur intention criminelle.

La lutte contre le terrorisme demeure une priorité absolue pour les autorités françaises, qui sont constamment vigilantes face aux menaces potentielles. Les cas de radicalisation parmi les jeunes suscitent une grande inquiétude, car ils soulignent la nécessité de renforcer la prévention et le suivi des individus vulnérables pour prévenir de futurs actes terroristes.