Société

Cannabis : les conséquences sur les jeunes et les insomnies

24 février 2023 à 13h16

Cannabis : les conséquences sur les jeunes et les insomnies

La consommation de cannabis augmente de 45% le risque de troubles du sommeil chez les étudiants : une étude de l'Inserm révèle les dangers potentiels

Une étude menée par des chercheurs de l'Inserm, publiée dans la revue scientifique Psychiatry Research en février 2023, a démontré que la consommation de cannabis augmente de 45% le risque d'avoir un sommeil perturbé chez les étudiants, peu importe la fréquence de consommation. Les résultats de cette étude ont été obtenus grâce à une enquête menée auprès de 14 787 étudiants universitaires en France.

Les chercheurs de l'Inserm ont décidé de mener cette étude après avoir constaté que 55% des étudiants en France souffrent de troubles du sommeil et que 19% d'entre eux souffrent d'insomnies. L'objectif était de déterminer si la consommation de cannabis était un facteur contribuant à ces perturbations du sommeil.

Les résultats de l'étude ont montré que la consommation de cannabis augmente significativement le risque de faire des insomnies chez les étudiants. Plus précisément, la probabilité de faire des insomnies est deux fois plus importante chez les consommateurs quotidiens de cannabis, par rapport aux étudiants qui n'en consomment jamais ou rarement.

Cette étude ne permet cependant pas de déterminer la causalité entre la consommation de cannabis et les troubles du sommeil. Néanmoins, elle souligne l'importance de sensibiliser les étudiants et les professionnels de santé aux dangers d'une consommation excessive de cannabis sur la santé.

Ces résultats sont préoccupants, car le manque de sommeil peut altérer les capacités cognitives des étudiants, qui ont besoin de ces capacités pour réussir leurs études. Cette étude souligne également l'importance de mener des recherches supplémentaires pour mieux comprendre les effets de la consommation de cannabis sur la santé, en particulier sur le sommeil.

Malgré ces résultats inquiétants, il est important de noter que la consommation de cannabis est en baisse chez les jeunes en France depuis plusieurs années. En 2020, la consommation de cannabis chez les adolescents avait baissé de six points pour atteindre 8,5%, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Cette tendance à la baisse s'est également confirmée pendant la pandémie de Covid-19, selon le directeur régional de l'OMS pour l'Europe, Hans Henri P. Kluge.

En conclusion, cette étude de l'Inserm montre clairement que la consommation de cannabis est un facteur de risque pour les troubles du sommeil chez les étudiants. Il est important de continuer à sensibiliser les jeunes et les professionnels de santé aux dangers de la consommation excessive de cannabis sur la santé, notamment sur le sommeil, et de poursuivre les recherches sur les effets de cette drogue sur la santé.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }