Comment Naza a failli se faire voler un pantalon (vidéo)

Comment Naza a failli se faire voler un pantalon (vidéo)

21 juillet 2021 à 20h26 par Ziad Drissi

De passage à Nice, Naza pousse un coup de gueule car il a été victime du vol des de ses affaires dans sa chambre d’hôtel

Le weekend du 16 juillet, le rappeur Naza a dû faire face au manque de professionnalisme du personnel de l’hôtel Aston La Scala sur la cote d’azur. En effet un jour son pantalon Gucci s’est volatilisé comme par magie. Un incident qu’il a immédiatement relayé sur son Instagram faisant une très mauvaise pub pour la marque. « Ne venez jamais dans cet hôtel. Ils ont volé mon pantalon Gucci. Je les ai choppés. Ils ont commencé à me dire qu’il était au pressing. C’est les femmes de ménage qui ont volé. Là, elle est en train de revenir, je m’en fou oui désolé. Ça pue la mer*e ici. » L’interprète de sac à dos rigole de la situation : “J’espère que je n’ai pas oublié de Rolex dans ma chambre” ! Toujours en colère, Naza reprend la parole quelques minutes plus tard, comme à son habitude, plein d’autodérision : “En plus, un grand pantalon comme ça, c’est que ma taille, vous voulez faire quoi avec ce pantalon wesh. Il est grand le pantalon !

On le sait, la jalousie des hommes peut faire faire n’importe quoi, et vu son succès on peut imaginer que certaines personnes ne souhaitent pas le bien de Naza. En effet, il est facile de fantasmer sur l’état d’esprit du rappeur quand ce dernier est sur une autoroute de certifications. En 2020, il sort un des featurings les plus mainstream de l’année : Jolie bébé (feat. Niska) . 81 millions de vues sur YouTube et certifié single de diamant. Il sortira plus tard la réédition de son album, une version de luxe qui lui permettra encore d’aller chercher un nouveau disque d’or et ce n’est pas pour autant qu’il s’arrête, toujours très actif, il sort récemment KSM qui compte déjà plus d’1 million de vues. Simple de constater que l’artiste est déterminé et que sa musique cartonne, on lui souhaite de continuer sur cette lancée et de ne pas se retrouver dans des histoires problématiques telles que celle de l’hôtel.