Concert-test annulé à Marseille : le coup de gueule d’Akhenaton !

Concert-test annulé à Marseille : le coup de gueule d’Akhenaton !

13 mai 2021 à 17h40 par Othmane Taki

Le membre du groupe de rap IAM ne décolère pas depuis l'annulation d'un concert-test auquel il devait participer dans les prochaines semaines.

"On a été très déçus", a fait savoir l'artiste. "C'était surtout le travail des scientifiques et des associations qui œuvraient depuis de nombreux mois pour essayer de faire ce concert-test, bien avant celui qui a été proposé à Paris et qui est autorisé." 

Rappelons que plusieurs concerts étaient prévus jusque là donc ceux de Paris et à Montpellier maintenues pour le moment.

Un choix délibéré et incompréhensible pour Akhenaton qui ajoute :"C'est pas une histoire de faire Paris contre Marseille, on n'est pas du tout dans ça. Au contraire si nos amis de Paris arrivent à le faire, tant mieux pour eux. Mais on a des questionnements. Pourquoi ce n'est pas autorisé? Pourquoi on attend toujours la dernière minute? On a des vrais questionnements sur la culture au final. »

Alors pourquoi ce favoritisme pour la capitale ? Eh bien ce n’est pas ce que vous croyez… Il se trouve que l'institut national de la santé et de la recherche médicale, organisme qui pilotait jusque là le projet du concert-test à Marseille, en assis. Avait pour particularité d'appliquer une politique d'entrée sans sans test Covid dans l'enceinte, et se pour mesurer les risques de contagion au coronavirus.

Si le projet de Marseille est intéressant sur le papier et d'un point de vue scientifique, il n'a pas été retenu en raison de risques liés aux protocoles sanitaires proposés, a précisé Roselyne Bachelot. Un argument irrecevable pour le rappeur: "Je trouve que ça aurait permis de faire comprendre aux gens que les salles de concert ne contaminent pas plus que le métro, que le TGV bondé, que les avions. Et c'est toujours, chaque fois la culture, la musique en général qui toujours est toujours visée. On travaille dans le vide, on n'a plus de perspectives."

Les partenaires de l’évènement dont les hôpitaux marseillais, l'Université Aix-Marseille, les marins-pompiers, ainsi que tous les autres acteurs culturels envisagent maintenant de faire évoluer le projet ainsi que son calendrier afin de ne pas perdre le fruit de tout le travail engagé" depuis six mois, écrivent-ils dans une déclaration à l'AFP.