Covid-19 : le nouveau variant BF.7 inquiète de plus en plus !

Covid-19 : le nouveau variant BF.7 inquiète de plus en plus !

27 décembre 2022 à 14h12 par La Rédaction

Après que le nombre de cas de Covid-19 s'était apaisé, il est maintenant en nette augmentation principalement en Chine. Ce nouveau variant commence à inquiéter les autres pays, car ce nouveau a l'air plus violent que le dernier.

Antoine-Bécière infectiologue à l'hôpital, a averti les Français sur Bfmtv de l'augmentation de Covid-19 en Chine. Depuis début décembre, de grosses mesures sanitaires on était mis en place : "au moins 250 millions de personnes ont été infectées en Chine", a affirmé sur notre antenne Christian Bréchot, virologue et président du Global Virus Network. "Jusqu'à récemment, on était autour de 660 millions depuis le début de la pandémie dans le monde entier". 

Antoine Flahault épidémiologiste nous informe sur Twitter que : "BF.7 aurait un R0 (taux de reproduction du virus) de 10 à 18.6. Cela signifie qu'une personne contaminée transmettra le virus, en moyenne, à entre 10 et 18,6 autres personnes, contre 5.08 en moyenne pour Omicron". Les symptômes du nouveau variant BF.7 serait principalement de la fièvre, de la toux, des maux de gorge ou même des vomissements et des diarrhées.

"Une pandémie, c'est un problème global, mondial. On ne peut pas raisonner en franco-français. Ce qui se passe en Chine va forcément retentir d'une manière ou d'une autre sur la santé globale. Une explosion de cas dans une situation assez dramatique peut avoir des conséquences dans le reste du monde, a déclaré l'infectiologue Imad Kansau, pour le reste des pays, c'est un vivier de virus qui peuvent encore donner des mutants."  nous explique Christian Bréchot. 

Dimanche dernier, la commission nationale de la santé a annoncé au Chinois qu'elle ne déclarait plus les chiffres de cas et le nombre de morts face à la Covid-19. L'activité du pays est littéralement mise à l'arrêt, ce qui pourrait avoir de grosses conséquences dans le monde entier. Notamment pour la France, concernant les médicaments et les matériaux. RémiSalomon président de la commission médicale de l'AP-HP, a rappelé dans un tweet le 24 décembre que la Chine était essentielle aux Français : "80% des principes actifs, la matière première pour nos médicaments sont fabriqués en Chine et en Inde. La vague covid qui submerge actuellement la Chine risque d'aggraver nos difficultés d'approvisionnement en beaucoup de médicaments. Il faut relocaliser la production."