Société

De l'insulte à la bagarre, dérapage à l'assemblée nationale : "Certains députés sont ivres"

21 février 2023 à 15h15

De l'insulte à la bagarre, dérapage à l'assemblée nationale : "Certains députés sont ivres"

Incidents choquants à l'Assemblée nationale, le débat sur les retraites dégénère en bataille verbale et physique

Pendant deux semaines, l'Assemblée nationale s'est penchée sur la très controversée réforme des retraites en France. Les débats ont rapidement pris une tournure explosive, avec des incidents et interruptions de séance qui se sont multipliés. Le Parisien a rapporté que même des députés en sont venus aux mains en coulisses.

Les passes d'armes entre les députés ont été fréquentes, avec certains élus se montrant particulièrement agressifs. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a été la cible de violentes attaques après avoir été pris en flagrant délit de jouer aux mots croisés pendant les débats. Un député a même publié une photo de lui posant sur un ballon de football à son effigie, tandis qu'un autre l'a accusé d'être un "imposteur" et un "assassin".

Un autre incident impliquant Aurélien Pradié, député Les Républicains, a fait la une des journaux. Il s'est battu avec l'élu d'Horizons, Laurent Marcangeli, et les huissiers ont dû intervenir pour les séparer. Une figure d'Europe Ecologie-Les Verts a également été qualifiée de "pisseuse" au cours des débats.

Le Parisien a suggéré que ces excès étaient parfois le résultat d'un laisser-aller du côté de la buvette. Une députée a même glissé : "Certains députés sont ivres : ça vide les tonneaux à vitesse grand V".

Cependant, malgré ces incidents, les débats ont continué jusqu'au vendredi 17 février, date à laquelle ils ont pris fin à minuit. Alors que les députés de La France Insoumise quittaient l'hémicycle en chantant "On est là, on est là", Olivier Dussopt a laissé éclater sa colère. "Mesdames et messieurs les députés de La France Insoumise. Vous m'avez insulté pendant 15 jours ! Personne n'a craqué ! Personne n'a craqué et nous sommes là, devant vous, pour la réforme !", s'est emporté le ministre du Travail.

Cependant, cela n'a pas impressionné les députés de La France Insoumise, qui ont entonné de nouveau le chant de l'hymne des gilets jaunes dans les travers de l'Assemblée. Cette réforme des retraites a clairement divisé les députés et provoqué des tensions entre eux, avec des débats houleux qui ont émaillé les deux semaines de discussion.

Ces incidents montrent à quel point les passions peuvent s'enflammer au sein de l'Assemblée nationale lorsqu'un sujet aussi sensible que les retraites est débattu. Cependant, ils soulignent également la nécessité pour les députés de maintenir un certain niveau de respect et de dignité dans leurs débats, quelles que soient leurs opinions personnelles.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }