Désactivation des pass sanitaires ce samedi 15 janvier : êtes-vous concerné ?

Désactivation des pass sanitaires

13 janvier 2022 à 12h35 par La Rédaction

Cela concerne des centaines de milliers de français. Il serait possible pour ceux-ci de perdre leur pass sanitaire dans les prochains jours, à moins d’effectuer leur dose de rappel dans les plus brefs délais ou de justifier une récente positivité au virus du Covid-19.

Pourrez-vous encore aller boire un verre ce week-end ? Ce samedi 15 janvier, de nombreux pass sanitaires seront désactivés, et seront substitués par les pass vaccinaux pour les français de 18 à 65 ans n’ayant pas effectué leur dose de rappel. 800 000 personnes seraient concernées selon le ministère de la Santé. 

 

 

TousAntiCovid pourra vous répondre.

 

 

L’application TousAntiCovid, déployée dans le cadre de la pandémie de Covid-19 en France, affiche depuis quelques semaines une alerte personnalisée en cas d’expiration du document 21 jours en amont. Ces notifications se sont multipliées ces derniers jours, face au nombre massif d’individus concernés. Il est important de rappeler que le pass sanitaire expire si aucune dose de rappel n’a été effectuée dans les sept mois après la dernière injection du cycle vaccinal. Rendez-vous dans la rubrique « Ouvrir mon carnet », pour retrouver son pass sanitaire et sa date d’expiration si elle est inférieure à 21 jours. 

 

 

Un peu de calcul mental.

 

 

Si vous et la technologie faites deux, un petit calcul sera nécessaire pour savoir si vous êtes concernés. Ajoutez sept mois à la date de votre dernier rappel ou six mois à la date d’un test vous déclarant positif au Covid-19. 

 
Toutefois, au 15 février, les délais vont encore changer. À compter de cette date, il faudra effectuer son rappel au maximum quatre mois, et non plus sept, après sa deuxième dose, pour prolonger la validité du passeport. Et si actuellement, il est toujours possible de faire des tests antigéniques ou PCR pour le conserver, cela ne sera bientôt plus le cas lorsque le pass sanitaire sera transformé en pass vaccinal. Le projet de loi permettant ce changement est, aujourd'hui, examiné par le Sénat avant de repartir dans les mains des députés pour une adoption définitive. Le gouvernement espère sa mise en application le 17 janvier au plus tard.