Donald Trump décide de traduire en justice Facebook, Twitter et Google

donal trump

9 juillet 2021 à 13h01 par Yasmine Bakayoko

Après la suppression de ses comptes Facebook, Twitter et Google l’ancien président des États-Unis porte plainte contre les géants du web.

Après l’attaque virulente de ses partisans contre le capitole, Donald Trump, ne semble toujours pas remis de sa défaite médiatique. Bannît des réseaux sociaux, il dépose une plainte contre Facebook, Twitter et Google pour « censure illégale et inconstitutionnelle » et « plainte collective contre les grands géants du web » le 7 juillet 2021.


Une possible victoire ?


La  plainte aura du mal à aboutir, car l’action qui a été lancée en Floride, n’a aucune obligation d’accepter de traiter les poursuites. Selon les Chartres de Facebook et Twitter, "toutes actions judiciaires engagées contre ces 2 entreprises doivent être déposées devant la justice californienne". Donald Trump a déposé la plainte en Floride et non en Californie, où résident les sièges sociaux de Google, Twitter et Facebook.


De plus, plusieurs dizaines de plaintes similaires ont déjà été déposées ces dernières années et elles ont toutes donné raison aux géants du web...