Société

Aya Nakamura et Tiakola contre l'extrême droite

4 juillet 2024 à 11h24

Aya Nakamura et Tiakola contre l'extrême droite

Juste avant le second tour des élections, les artistes Aya Nakamura et Tiakola ont pris position publiquement contre l'extrême droite, un acte qui marque leur entrée dans le débat politique.

Alors que le second tour des élections législatives anticipées approche, le monde de la musique se mobilise. Deux figures populaires du rap et de la pop française, Aya Nakamura et Tiakola, ont récemment pris la parole pour dénoncer l'extrême droite. Leurs interventions, bien que tardives, soulignent l'importance de s'engager politiquement en tant qu'artistes.

Aya Nakamura, connue pour sa discrétion sur les sujets politiques, a expliqué sur Twitter son silence passé par un sentiment de manque de légitimité. Toutefois, consciente de l'impact de sa voix, elle a appelé ses millions de followers à aller voter contre 'le seul extrême à condamner'. Son message a été largement diffusé, malgré les critiques sur son expression.

Tiakola, de son côté, a exprimé des regrets en story Instagram pour ne pas avoir pris la parole plus tôt. Après avoir été sensibilisé par son public, il reconnaît l'importance de sa responsabilité en tant qu'artiste influent. Les prises de position de Tiakola et Aya Nakamura s'ajoutent à celles d'autres artistes du milieu urbain comme Dinos, Niska et Monsieur Nov, qui ont tous appelé à voter contre le Rassemblement National.

Cette vague de mobilisation artistique fait écho aux propos du designer Jacquemus, qui avait critiqué l'absence de prise de position des célébrités. Aujourd'hui, ces interventions pourraient annoncer un changement dans la relation entre les artistes et la politique, où le silence n'est plus de mise face aux enjeux sociétaux majeurs.

Alors que la culture du rap a toujours été imprégnée de messages politiques, ces élections semblent marquer un tournant où les artistes prennent conscience de leur pouvoir d'influence et choisissent de l'exercer. Leur parole, au-delà de la musique, devient un acte militant pour l'avenir de leur public et de la société.