Sports

Football et fiscalité : Neymar et le PSG dans la tourmente

5 janvier 2024 à 20h42

Gerald darmanin psg

Une révélation montre comment Gérald Darmanin, à l'époque ministre du Budget, aurait favorisé le PSG en épargnant au club des millions en taxes lors du transfert de la star Neymar.

Dans le monde du football, le transfert de Neymar au Paris Saint-Germain (PSG) en 2017 pour 222 millions d'euros a fait grand bruit. Mais il semblerait que derrière ce transfert se cache une autre histoire, celle des dessous fiscaux et politiques. En effet, une enquête récente met en lumière que Gérald Darmanin, qui était ministre de l'Action et des Comptes publics à ce moment-là, aurait joué un rôle dans une affaire d'allègement fiscal en faveur du club parisien.

Cette affaire pose des questions sur les liens entre le sport de haut niveau et la politique, particulièrement en matière de fiscalité et d'avantages financiers exceptionnels pour certains acteurs privilégiés du sport.Se plonger dans les détails de cette affaire, c'est comprendre que le transfert de Neymar aurait normalement dû être accompagné de lourdes taxes pour le PSG. Ces taxes auraient pu s'élever à des millions d'euros, une somme importante même pour un club aussi riche que le PSG.

Toutefois, un document indique que le club a bénéficié d'un traitement de faveur : une note interne suggère en effet que Gérald Darmanin aurait personnellement intervenu pour épargner ces taxes au PSG, suite à une réunion avec le directeur général du club, Jean-Claude Blanc. À cette époque, le PSG avait déjà été sanctionné pour non-respect des règles du fair-play financier établies par l'UEFA, ce qui rendait sa situation financière délicate vis-à-vis des régulations sportives.

L'absence de taxes supplémentaires aurait ainsi permis au PSG de continuer à fonctionner sans entraves malgré les contraintes financières.Les soupçons de favoritisme soulèvent des interrogations sur la manière dont les règles fiscales sont appliquées, et sur l'influence potentielle d'officiels gouvernementaux dans des décisions qui touchent à des entités sportives d'envergure. Cette révélation pourrait avoir des implications pour les parties impliquées, provoquant un éventuel scandale politique et fiscal en France.

Le PSG et Neymar, quant à eux, continuent leurs parcours sportif, mais cette affaire pourrait jeter une ombre sur la régularité de leur collaboration. Cet incident illustre les zones grises où se rencontrent sport, affaires et politiques, un domaine où la clarté et la transparence sont souvent réclamées par le public et les régulateurs.


.swiper-button-prev.swiper-button-rounded { background-color: transparent; }