Société

Semaine de travail de 4 jours, SMIC, exonération des frais de notaire : ce qu'il faut retenir du programme présenté par Gabriel Attal

20 juin 2024 à 11h12

ce qu'il faut retenir du programme présenté par Gabriel Attal

Gabriel Attal, Premier ministre et candidat aux législatives, a présenté les grandes lignes du programme présidentiel, soulignant les enjeux autour de la sécurité, du pouvoir d'achat et de l'écologie.

À l'approche des élections législatives, le Premier ministre Gabriel Attal a pris la parole pour exposer les mesures clés que le camp présidentiel souhaite mettre en avant. Intitulée 'Le jour d'après', cette conférence de presse a été l'occasion pour lui de critiquer les propositions de ses rivaux tout en présentant les ambitions de son parti.

Le programme proposé par Gabriel Attal et ses alliés, sous la bannière 'Ensemble pour la République', s'articule autour de plusieurs points essentiels. Pour soutenir le pouvoir d'achat, une réduction de 15% sur les factures d'électricité est envisagée dès cet hiver, accompagnée de la suppression des frais de notaire pour les primo-accédants et d'une revalorisation des retraites en lien avec l'inflation.

Concernant le travail, le Premier ministre mise sur l'augmentation du plafond de la 'prime Macron' et propose une baisse des charges pour les salaires légèrement supérieurs au Smic. Il évoque également la possibilité d'instaurer une semaine de travail en 4 jours pour améliorer la qualité de vie des salariés.

Dans le domaine de l'écologie, le gouvernement s'engage à promouvoir la voiture électrique avec l'introduction de 100 000 véhicules propres à un tarif accessible. Par ailleurs, une politique de réduction du plastique jetable et de soutien à l'économie circulaire est prévue pour répondre au défi du réchauffement climatique.

Sur le plan international, Gabriel Attal a mis en garde contre les risques d'une politique dirigée par l'extrême droite, évoquant des conséquences néfastes telles que le blocage de l'Union européenne et un possible 'Frexit'. Il a réaffirmé le soutien de la France à l'Ukraine et la volonté de rester au sein de l'OTAN.

En matière de sécurité, le Premier ministre a insisté sur l'importance d'être 'intransigeant' sur la laïcité et a promis le renforcement des forces de l'ordre. Il a également souligné la nécessité de protéger la jeunesse des dangers des réseaux sociaux et de réaffirmer l'autorité des enseignants.

En conclusion, Gabriel Attal a souligné que son camp est le seul à pouvoir garantir 'l'ordre républicain' et à s'opposer fermement à la vision des extrêmes, tout en appelant les électeurs à mesurer l'impact de leur vote pour les législatives à venir.