Musiques

Gims décline l'invitation des JO 2024 : les raisons de son choix

13 juin 2024 à 11h11

Gims décline l'invitation des JO 2024 : les raisons de son choix

Alors que les préparatifs des Jeux Olympiques de Paris 2024 vont bon train, Gims révèle pourquoi il ne montera pas sur scène pour l'événement.

Les Jeux Olympiques de 2024 à Paris sont déjà au coeur de discussions animées, notamment autour des artistes qui y performeront. Récemment, la rumeur de la présence d'Aya Nakamura lors de la cérémonie d'ouverture a déclenché un tourbillon de réactions, parfois très tranchées. Des tensions ont émergé entre le monde politique et musical, et l'artiste a même été visée par des attaques racistes, en particulier de la part de l'extrême droite.

En parallèle, une autre figure de la musique française, Maître Gims, a fait parler de lui en dévoilant son refus de participer à la cérémonie d'ouverture des JO. Dans une interview, il a expliqué ne pas vouloir être trop présent dans les grands rendez-vous internationaux, arguant qu'après sa performance remarquée lors de la clôture du Mondial de football 2022, il préférait laisser sa place à d'autres.

La polémique ne s'arrête pas là. Un débat sur la rémunération des artistes pour l'ouverture des JO a été soulevé suite à des informations divulguées par le Canard Enchaîné, concernant des sommes importantes qui auraient été allouées à deux artistes de renommée, dont Céline Dion. L'implication présumée du président Emmanuel Macron dans ces décisions a alimenté la controverse. Toutefois, le comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 a tenu à rétablir la vérité en affirmant que les artistes ne seraient pas rémunérés pour leur performance, seuls les frais de production étant couverts.

Les préparatifs des JO 2024 continuent donc sur fond de débats et de décisions artistiques significatives. Les artistes choisis pour cet événement mondial semblent vouloir participer à un moment historique, au-delà de toute rémunération. Le refus de Gims souligne l'importance de la diversité et du renouvellement sur la scène internationale, tout en mettant en lumière les enjeux politiques et sociaux qui entourent la sélection des performances pour cet événement sportif d'envergure.