Jo de Tokyo 2021 : des lits « anti-sexe » installés dans les dortoirs font un carton  

JO

21 juillet 2021 à 1h37 par Yasmine Bakayoko

Le village olympique se retrouve au cœur d’une folle rumeur : des lits en carton «anti-sexe», installés dans les chambres des athlètes, empêcheraient tout rapport sexuel.

 L’édition des jeux olympiques débuteront ce 23 juillet, reportée d’un an en raison de la crise sanitaire, toutes les mesures sont prises pour éviter au maximum les risques de contamination. Les JO et la drague est traditionnellement le sport numéro un. En 2018, lors des Jeux, Tinder avait ainsi vu sa fréquentation exploser de 348%.

L'application de rencontres avait déjà connu des pics de connexion, mais jamais à un tel niveau: "À chaque Olympiade, nous constatons que Tinder est en feu dans les villages olympiques. Nous remarquons également que notre fréquentation augmente considérablement lorsque des personnes du monde entier se rassemblent pour un événement", avait commenté un porte-parole de Match Group, le détenteur du géant des rencontres en ligne.

Selon les études les sportifs seraient plus performants avant un rapport sexuel. Plusieurs sportifs pratiquent d’ailleurs l’abstinence sexuelle avant une compétition car la:  "frustration sexuelle avant une compétition rendrait les sportifs plus agressifs, plus concentrés et potentiellement plus performants, alors que l’acte sexuel réduirait cette agressivité", peut-on lire dans une étude publiée par le Cairn.

 Des lits en carton pour ne pas être distrait ? 

 Eh bah non ! C’est pour une toute autre raison que les organisateurs des Jeux olympiques ont conçu des lits « anti-sexe ». La capitale nippone a des vraies difficultés à endiguer la propagation du coronavirus. Quelques jours avant le début de la compétition, deux cas d’athlètes positifs à la covid-19 ont déjà été signalés. En tout, plus de 6000 sportifs devraient dormir dans le Village olympique, de quoi déclencher un cluster monstrueux si tout le monde venait à être contaminé.

Donc, pour éviter tout rapprochement entre sportifs et limité les rapports sexuels dans les dortoirs les organisateurs ont posés les matelas sur une structure en carton. Selon les vidéos des athlètes les lits sont confortables, ils résistent à un poids maximal de 200 kilos.

 Par conséquent, dormir à deux dans le lit est tout juste supportable mais y pratiquer une activité sexuelle un peu trop mouvementée aurait pour conséquence de démonter les lits.