Le sexisme perdure en France malgré le #MeToo

Le sexisme perdure en France malgré #MeToo

23 janvier 2023 à 14h16 par La Rédaction

Le rapport du Haut Conseil à l'Égalité révèle que le sexisme persiste en France malgré le mouvement #MeToo

Le Haut Conseil à l’Égalité (HCE) a publié un rapport montrant que le sexisme perdure en France, malgré la sensibilisation provoquée par le mouvement #MeToo. Selon le baromètre de l'HCE, 20% des hommes âgés de 25 à 34 ans pensent qu'il est nécessaire de vanter ses exploits sexuels pour être respecté en tant qu'homme. 32% d'entre eux estiment que le barbecue est une affaire d'hommes, et 23% pensent qu'il faut parfois être violent pour se faire respecter. Le HCE déplore également que 67% des hommes ne considèrent pas qu'un employeur qui embauche un homme plutôt qu'une femme à compétences égales soit un problème, contre 84% des femmes.

Le conservatisme est également particulièrement fort chez les hommes de plus de 65 ans. 78% d'entre eux considèrent qu'un homme doit prendre soin financièrement de sa famille, et 49% pensent qu'il est normal que les femmes s'arrêtent de travailler pour s'occuper de leurs enfants. Le HCE note également que "cinq ans après #MeToo", la "société française reste sexiste dans toutes les sphères" : publique, privée, professionnelle et médiatique.

En réponse à ces résultats alarmants, le HCE demande notamment de "réguler les contenus numériques" et appelle à une campagne de sensibilisation. La présidente du HCE, Sylvie Pierre-Brossolette, doit être reçue par le président Emmanuel Macron mercredi, à l’occasion de la Journée contre le sexisme. Le HCE participera également à un "procès contre le sexisme" organisé par le collectif Ensemble contre le sexisme, qui sera clos par la ministre chargée de l’Égalité hommes-femmes, Isabelle Rome.