Les rixes en France entre bandes diminue ?

Les rixes en France entre bandes diminue ?

31 octobre 2022 à 11h54 par La Rédaction

La guerre des villes fini?

Les affrontements en France entre groupes rivaux ont baissé de 13% entre janvier et août 2022, par rapport à la même période en 2021. 265 affrontements ont été recensés pendant les huit premiers mois de l'année, contre 306 dans la même période en 2022. Mais le nombre de blessés et de décès pendant ces affrontements a augmenté de 25%, passant de 138 en 2021 à 173 en 2022 selon une note interne du ministère de l'Intérieur.

Un jeune déclare en mars 2021 lors d'une interview sur les cités: "Si demain je meurs là-dedans, c'était écrit. Les anciens, c'était la même chose après, ici, nous on est délaissés. Il n’y a rien, pas d'activité. Soit on joue au foot, soit on va se battre. Ça ne va pas s'arrêter, c'est la nature humaine", professe-t-il.

82% des faits ont lieu en île-de-France, contre 48% seulement dans les autres régions françaises. En effet il s'agit principalement de mineurs ou de jeunes adultes, parfois munis d'armes... Par ailleurs, les faits ont lieu principalement dans la Grande Couronne.