Macron : ce qu’il faut retenir des annonces pour les hôpitaux et les médecins

Macron : ce qu’il faut retenir des annonces pour les hôpitaux et les médecins

6 janvier 2023 à 18h10 par La Rédaction

Le président dévoile son plan pour améliorer la situation des professionnels de santé

En visite au centre hospitalier de Corbeil-Essonnes le 6 janvier, le président Emmanuel Macron a annoncé un certain nombre de mesures pour réorganiser le système de santé en France. Ces mesures ont été prises suite à deux années de crise liée à la pandémie de Covid-19, qui ont mis en lumière les faiblesses du système de santé français et ont provoqué un fort mal-être parmi le personnel soignant.

Voici un résumé des principales mesures annoncées par Emmanuel Macron :

  • La fin de la tarification à l'acte (T2A) à l'hôpital : la T2A, très critiquée, sera remplacée par un financement sur "objectifs de santé publique", négociés "à l'échelle d'un territoire".

  • Un nouveau mode de direction des hôpitaux : un tandem "administratif et médical" sera instauré pour diriger les hôpitaux français, afin de mettre en place un projet commun.

  • Un accroissement du nombre d'assistants médicaux : le nombre d'assistants médicaux sera porté à 10 000 d'ici fin 2024, dans le but de "libérer du temps médical" pour que les soignants puissent mieux suivre leurs patients.

  • Plus d'infirmiers à l'hôpital : le nombre d'infirmiers sera augmenté afin de soulager le personnel soignant et d'améliorer la qualité des soins.

  • Des médecins de ville mieux formés et mieux rémunérés : le gouvernement souhaite renforcer la formation des médecins de ville et leur offrir une rémunération plus attractive afin de les inciter à exercer en zone rurale et dans les quartiers difficiles.

  • Un plan de formation pour les personnels de santé : un plan de formation sera mis en place pour renforcer les compétences du personnel de santé et lutter contre leur épuisement professionnel.

  • La création d'un "pass sanitaire" : un "pass sanitaire" sera mis en place pour faciliter l'accès aux soins des personnes les plus vulnérables.

Le président Emmanuel Macron a également souligné l'importance de la "transparence" et de la "confiance" dans le système de santé français, et a promis de mettre en place un "plan d'urgence" pour lutter contre les retards de prise en charge et les déserts médicaux.

Ces mesures ont été accueillies de manière mitigée par les professionnels de santé et les syndicats, certains estimant qu'elles ne vont pas assez loin.