Maes à Dubaï, mais pas pour des vacances.

Image extraite du clip "Kalenji" en collaboration avec ZKR.

14 janvier 2022 à 12h33 par La Rédaction

Actuellement à Dubaï comme observé sur ses réseaux sociaux, Maes ne serait pas en vacances, contrairement à ce qu’on aurait pu croire. En réalité, le rappeur sevranais serait en « cavale » suite à des conflits l’opposant à des individus de sa ville. On va tout clarifier ensemble. 

Tout est parti du tournage du clip « Kalenji », en featuring avec le roubaisien ZKR. Vous avez sûrement dû voir les images des deux Mercedes Classe G noirs passer au barbecue,  il y a quelques semaines de ça. Oui, tout cela a un lien. N’ayant pas demandé l’autorisation aux grands de la cité des Beaudottes, berceau de Maes, pour tourner les images du fameux clip, ceux-ci auraient vandalisés les véhicules loués par l’équipe du rappeur pour l’occasion en les brûlant littéralement et lui sous-entendre clairement qu’il n’était pas le bienvenu ici. Apparemment, personne n’aurait vu les coupables. Les images ont fait le tour du net, mais aucune information n’est venue alimenter cette histoire depuis les faits. 

 

 

Des faits alertants et des représailles.

 

S’en est suivie une rencontre entre le rappeur et deux de ces individus afin de s’expliquer à ce propos. Mais la discussion s’est vite transformée en déchaînement de coups, qui a obligé Maes à se munir de son arme à feu et tirer à deux reprises. Bilan de la fusillade : deux blessés sans pronostics vitaux engagés, l’un aurait pris une balle dans la jambe, l’autre en plein ventre. Suite à cette échauffourée, Maes a donc immédiatement embarqué sa famille et pris refuge à Dubaï, afin de laisser la tempête se calmer et de prendre ses distances avec ses producteurs et son équipe, qu’il a jugé trop peu impliquée dans sa défense. 

 

«  Les amis, c’est comme le parapluie, t’en as toujours un sauf quand il pleut. », a publié Maes dans ses stories. 

 

Malgré cette rupture entre l’artiste et son équipe, le frère de son producteur Diosang a été victime d’un drive-by quelque jours après les faits cités juste au dessus. Des vidéos présentant des impacts de balle et des bruits de tir sont venus confirmer ces rumeurs. Sur Twitter, on conseille au rappeur de rester dans sa planque, car « il pleut des balles chez lui ».