Mis en examen pour trafic de stupéfiants, le rappeur Da Uzi relaxé pour vices de procédure

Mis en examen pour trafic de stupéfiants, le rappeur Da Uzi relaxé pour vices de procédure

1er juin 2021 à 14h12 par Othmane Taki

Une nouvelle annoncée ce mardi 31 mai par son avocate sur Twitter.

Après plusieurs jours de surveillance et un contrôle routier au cours duquel il était en possession de 6 000 euros en liquide, une perquisition menée au domicile de Da Uzi avait permis aux policiers de trouver 4 kilos de cannabis, une arme et des munitions. 

Il devait alors être jugé en cette fin de mois pour les faits de “transport, détention et acquisition de stupéfiants, acquisition et détention non autorisées d’armes de catégorie B ». 

La décision a finalement été rendue cet après-midi, et s’est révélée positive pour le rappeur qui, grâce au travail de son avocate, a été relaxé de toutes les accusations pesant contre lui.

Le tribunal correctionnel de Bobigny a en effet justifié cette décision en expliquant que le contrôle d’identité était en fait illégal et qu’il ne pouvait pas se reposer “exclusivement sur la base du renseignement”

Une nouvelle qui a ravi certains amis du rappeur Da Uzi, dont Freeze Corleone qui a choisit de répondre au tweet de l’avocate Naïri Zadourian, annonçant la libération officielle du rappeur. Avec la mention « Merci beaucoup madame ». Une mauvaise passe dont Da Uzi pouvait se passer, mais qui se finit bien au final.