Moha La Squale conteste les accusations de violences et séquestration

Moha La Squale conteste les accusations de violences et séquestration

20 avril 2021 à 16h27 par Othmane Taki

Son avocate se dit prête à faire face à ces allégations calomnieuses .

Le 15 avril dernier, le jeune rappeur du XXème a été reconnu coupable et condamné à 6 mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour refus d'obtempérer, outrage et rébellion lors d'un contrôle de police agité l'an dernier à Paris.

Son avocate Maitre Elise Arfi, s’est félicité de la condamnation somme toute ‘légère’ de son client.

« Quand il y a une condamnation, on est rarement satisfait. Mais s’il y a un motif de satisfaction à avoir, c’est quand même de reconnaître que le tribunal a rendu une condamnation qui est beaucoup plus basse que ce qui avait été demandée par le parquet.» explique-t-elle en précisant que tous "s'attendaient à une condamnation, il n'y a pas de surprise. »

Au micro de Non Stop People, Me Arfi est aussi revenue sur les 5 plaintes pour agressions sexuelles dont son client fait l’objet. 

« Les plaignantes se sont très, très amplement répandues sur les réseaux, également via leurs avocats dans la presse écrite. Dans ce dossier, nous n’avons pas la copie de la procédure, nous n’avons pas accès au dossier." Avant de poursuivre qu’elle comptait bien dégonfler sacrément cette affaire. » 

Rappelons que le rappeur a suspendu sa carrière face à ces accusations, et repoussé la sortie de son futur projet.

Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile : son avocate réagit (Exclu vidéo)