Nabilla condamnée pour pratiques commerciales trompeuses : elle écope d’une amende controversée

Nabilla condamnée pour pratiques commerciales trompeuses : elle écope d’une amende choquante

29 juillet 2021 à 16h55 par Ziad Drissi

La très célèbre influenceuse va devoir payer une amende pour la promotion de services boursiers sur Snapchat jugée comme « pratique commerciale trompeuse ».

Condamnée après une story Snapchat

Pour les candidats de télé-réalité ainsi que pour les stars en général, les placement de produits, partenariats et sponsoring constituent une part très importante des revenus. Nabilla Benattia fait partie des influenceurs qui ont recours à ces moyens de percevoir de l’argent. Une de ses stories snap lui a pourtant couté cher. En 2018, elle faisait la promotion d’un service gratuit de formation au trading, en mettant en avant des possibilités de gains importants.

La DGCCRF Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes, a dénoncé cette pratique comme « trompeuse ». N’ayant pas mentionné qu’elle était rémunérée pour la promotion de ce site et de sa formation, elle était dans le tort.

« le défaut d’indication du caractère publicitaire de sa publication (par un logo ou une mention orale ou écrite par exemple) constitue une pratique commerciale trompeuse à l’encontre de ses abonnés qui peuvent croire à tort que la promotion de l’influenceuse résulte d’une expérience personnelle positive désintéressée »

Une amende de 20 000 euros ?

Nabilla est alors condamnée à régler une amende de 20 000 euros, montant fixé et accepté par l’influenceuse.

La DGCCRF se veut de plus en plus méfiante : « Les publications des influenceurs sur les réseaux sociaux sont (…) susceptibles d’avoir une incidence significative sur le comportement économique des personnes qui les suivent et ne doivent donc pas tromper les consommateurs ».

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes trouvent l’amende très peu chère : on a pu lire : « C’est très peu cher payé, les influenceurs vont continuer à s’en mettre plein les poches en trompant les jeunes » , « Épinglez tous les influenceurs sur Instagram, Snapchat, Youtube qui font de la pub déguisée H24 depuis 10 ans et vous aurez de quoi combler le trou de la sécu. 20 000 euros d’amende, c’est une goutte d’eau dans son empire »