50 Cent menacé de mort par un officier de police

URBAN HIT

18 février 2019 à 15h00 par La rédaction

Un officier aurait eu en tête d'assassiner 50 Cent lors d'un match de boxe


Selon les informations du New York Daily News, un officier de police de New York (NYPD) aurait émis l'idée de tirer à vue sur le rappeur. Une menace prise très au sérieux par l'entourage de Curtis Jackson. C'est au mois de juin dernier qu'une partie de la police new-yorkaise s'est donnée rendez-vous afin d'organiser la gestion de la sécurité d'un match de boxe, organisé dans la Grande Pomme. Très vite, la discussion tourne autour de la venue de 50 Cent. C'est alors qu'Emanuel Gonzales, dirigeant le 72e district de NYC se lève et émet l'idée improbable d'abattre Fifty.

L'information est ressortie aujourd'hui. Un véritable règlement de comptes est en train de se mettre en place. L'officier aurait effectivement eu quelques soucis avec Fifty, celui-ci l'accusant de l'avoir harcelé sur Instagram. 50 Cent a affirmé que ce policier serait corrompu et aurait tenté d'extorquer des fonds du propriétaire du Love & Lust, l'un des clubs favoris du rappeur.

Gonzales a assuré que sa déclaration n'était qu'une blague et qu'il n'avait jamais eu l'intention d'abattre le rappeur. Le porte-parole de 50 Cent ne l'entend cependant pas de cette oreille. Il a confirmé que Fifty étudiait toutes les pistes possibles. “Monsieur Curtis Jackson prend cette menace très au sérieux et consulte son avocat quant à la suite à donner. Il trouve inquiétant de n’avoir pas été prévenu auparavant de cette menace par le NYPD et plus inquiétant encore que [l’officier] soit toujours autorisé à porter une arme et un badge…”