A Paris, les fourrières ont décidé de se mettre en grève

URBAN HIT
Crédit: LP/ Olivier Boitet

23 mai 2018 à 13h48 par La rédaction

A l'instar des universités ou de la SNCF, les fourrières parisiennes ont décidé de se mettre en grève.

À Paris, les fourrières sont actuellement en grève, une aubaine donc pour les personnes s'étant garées sur des places de livraison par exemple et qui ne verront pas leur véhicule se faire enlever. Mais au fait, pourquoi les fourrières feraient-elles grève ? Et bien afin de protester contre des conditions de travail qui se sont largement détériorées depuis quelques mois. « Les nouveaux horaires ne permettent plus de concilier vie professionnelle et vie privée, notamment le soir. Et le travail le dimanche est désormais devenu obligatoire » a ainsi expliqué José Brigthon, délégué du personnel CGT. Le manque de moyen face à un usager mécontent est également pointé du doigt « la procédure peut prendre près de cinquante minutes. Excédés par cette longue attente, des usagers se montrent agressifs ».


Au mois d'octobre, les fourrières parisiennes s'étaient déjà lancées dans un mouvement de grève, cependant, les promesses faites n'ont pas toutes été tenues. Résultat, le ras-le-bol est au rendez-vous : « Il y avait eu des avancées, mais plusieurs promesses n’ont pas été tenues. D’où cette nouvelle mobilisation ». Un mouvement de plus qui paralyse un pays déjà embourbé dans une drôle de situation avec la grève SNCF ou encore celle des universités.