À Paris une annonce d'appartement sur deux serait illégale !

URBAN HIT

28 janvier 2020 à 12h34 par La rédaction

A Paris, les loyers dépassent tous les plafonds. Mais pourquoi ?

Vivre sur Paris peut vite s'apparenter à une vraie galère financière, surtout quand notre loyer dépasse l'entendement. Une loi permettant l'encadrement du prix des loyers est passée en juillet 2019. D'après une étude menée par la CLCV, l'agence Consommation Logement Cadre de Vie, près d'une annonce d'appartement sur deux serait illégale, 44% pour être tout à fait précis.

Dans les faits, cela se traduit par des loyers aux prix qui dépassent l'entendement. Ainsi, certains n'hésitent pas à ajouter jusqu'à 21% plus cher à un loyer, soit environ 122 euros de plus que ce qui est autorisé par la loi. Pour des 15m², un propriétaire peut demander entre 500 et 600 euros maximum, en fonction de l'arrondissement. Vous aurez compris que certains s'amusent à placer la barre autour des 650/700 euros. Mais ce qui choque, c'est bien le fait que les agences elles-mêmes sont dans le coup puisque certains établissements augmentent les prix des loyers de 13% au-dessus de ce qui est autorisé. 

Interrogé par France Info, David Rodrigues a affirmé qu'en cas de dépassement, les propriétaires pouvaient être obligés de payer une amende pouvant aller jusqu'à 5 000 euros, voire 15 000 euros s'il s'agit d'une personne morale. "Il n'y a plus d'impunité. Le dispositif a été introduit cet été et il n'y a pas encore de recours effectué, on attend que les premières sanctions tombent. Le principe, c'est de créer un effet dissuasif"