Affaire Benalla : l'Elysée aurait-elle cacher l'histoire à la justice ?

URBAN HIT

19 juillet 2018 à 13h03 par La rédaction

L'Elysée aurait effectivement décidé d'étouffer l'affaire.

L'Elysée a-t-elle manqué à ses devoirs ? En effet, depuis l'éclatement de l'affaire Benalla, les critiques pleuvent sur Emmauel Macron et ses collaborateurs qui, ont semble t-il, décidé de couvrir l'histoire. Dans les faits, Alexandre Benalla aurait agressé un manifestant lors du 1er mai, se faisant notamment passer pour un policier via son casque et son brassard. Problème, il n'est pas policier et qu'un proche de Macron agisse de la sorte, ça ne passe pas vraiment auprès de l'opinion. Afin d'éviter toute polémique, Macron décide alors de s'emparer du dossier et de mettre 15 jours à pied, celui qui s'occupe de sa sécurité.



Malheureusement pour l'Elysée, personne n'a pensé à prévenir la justice du délit qui a été sanctionné. Résultat l'article 40 du code de procédure pénal, obligeant un certain nombre de personnes à informer la justice quand elles sont informées d'un crime ou d'un délit, n'a pas été respecté. Face à la polémique d'une justice à double vitesse, le porte-parole du président est monté au créneau, puisque ce dernier a assuré que "l'Elysée se tenait totalement à la disposition de la justice. Je peux prendre l'engagement, même si je ne suis pas l'employeur de monsieur Benalla, qu'il n'y aura aucun obstacle à ce que la justice puisse faire son travail le mieux du monde".