Afin d'empêcher la triche au bac, l'Algérie coupe internet dans tout le pays

URBAN HIT
Crédit: KONRAD K./SIPA

21 juin 2018 à 14h19 par La rédaction

En Algérie, afin d'empêcher les fraudes lors du bac, le gouvernement a décidé de prendre de sacré mesures.

Entachée en 2016 d'une véritable vague de fraude, la session 2018 du bac algérien est tout à fait différente de ce qui a été fait les années précédentes. En effet, les autorités ont cette fois-ci demandé aux fournisseurs privés et publics d'accès à internet de totalement couper l'accès au net sur la totalité du calendrier d'examen. Résultat, internet sera coupé chaque jour, dans tous les pays, et ce, jusqu’au lundi 25 juin, « conformément aux instructions du gouvernement visant à assurer le bon déroulement des épreuves du baccalauréat ».

En plus de cela, le gouvernement a ordonné que téléphones, tablettes et autres objets connectés soient totalement interdit des salles d'examen pour élèves comme pour les professeurs. Enfin, afin de s'assurer que personne ne tentera d'apporter illégalement un objet permettant d'avoir accès à x ou x réponse, les 709.000 candidats seront obligés de passer sous des détecteurs de métaux.