Alpes-Maritimes : des parents refusent que leur collège soit renommé Arnaud Beltrame

URBAN HIT
Crédit: AP/SIPA

24 avril 2018 à 11h46 par La rédaction

En effet, ceux-ci estiment que cela pourrait porter atteinte à la sécurité de leurs enfants.

Décédé au cours de l'attentat de Trèbes avoir échangé sa place avec celle d'un otage, Arnaud Beltrame est devenir une figure emblématique de l'hexagone. Cependant, si beaucoup sont d'accord pour lui rendre hommage, d'autres en revanche sont un peu plus sceptique. C'est notamment le cas de ce collectif de parents d’élèves du Val-de-Siagne à Pégomas (Alpes-Maritimes) qui a estimé qu'un tel nom pourrait potentiellement mettre en danger la vie des élèves : "Au-delà de l’émotion que l’acte de sacrifice de ce gendarme suscite, le collège de Pégomas, avec cette identité, devient potentiellement une cible à des attaques criminelles. Les enfants de 10 à 14 ans ont le droit d’étudier et de grandir sans ce poids permanent sur les épaules. L’Histoire compte beaucoup d’autres héros reconnus comme des modèles possibles pour la jeunesse. Le nom d’un établissement scolaire ne doit pas être choisi dans l’immédiateté de l’émotion et de l’actualité. Nous souhaiterions que le nom de "collège Rosa Centifolia" ou "collège Rose de mai" puisse faire l’objet d’une étude" ont ainsi expliqué les parents d'élèves, soucieux de garantir une certaine sécurité.

Attention cependant, les parents ne semblent pas remettre en cause le caractère héroïque de l'action de ce gendarme. Au contraire, ceux-ci estiment qu'il est important de lui rendre hommage, mais visiblement, sous un autre forme. Un mécontentement qui, pour le moment, n'a pas reçu de réponse de la part du recteur de l'académie.