Aux Etats-Unis, la mode des "enfants jetables" est en train d'exploser.

URBAN HIT

23 janvier 2018 à 15h54 par La rédaction

Aux USA, les parents ayant adopté un enfant peuvent le rendre à son orphelinat.

Récemment présenté dans le magazine Sept à Huit diffusé le dimanche sur TF1, le système d'adoption fait américain fait froid dans le dos. En effet, cela s'apparente plus à une foire aux enfants qu'à autres choses. Résultat ? Speed dating entre enfants et parents adoptifs potentiels, défilés sur des podiums, orphelins présentés sur catalogue, ces révélations nous amènes à nous poser beaucoup de question. Mais plus que cela, c'est le sort incertain réservé aux enfants adoptés qui choque. En effet, ceux-ci sont "jetables". Et oui, pour les parents ayant décidé d'adopter, la possibilité de ramener leur enfant après quelques mois ou années dans son orphelinat est réelle.



Diffusé le 21 janvier dernier, ce reportage suivait à la trace une jeune fille répondant au nom d'Isabella. Violée par son frère et placée à 10 ans dans une famille adoptive, celle-ci a été "rendue" à l'orphelinat deux ans après le début de sa nouvelle vie. Un autre enfant, Samuel cette fois-ci, a été lui, rendu deux fois ! Une fois par sa mère et une seconde fois par une famille chez qui il vivait depuis près de trois ans. Un reportage insoutenable qui nous permet d'apprendre que chaque année, ce sont près de 25.000 enfants qui subissent le même sort.

Toujours plus fou, certains organismes surfent sur la vague des "enfants de seconde main". En effet, ceux-ci récupèrent les enfants rendus afin de leur donner une nouvelle chance de se faire adopter. Offrant des frais d'adoptions moindres, ces organismes parient également sur de petits événements aux cours desquels ceux-ci sont mis en scène. Mais là encore, rien ne garantit qu'il ne seront pas rendus.