Aya Nakamura : elle se fait clasher par Sarah Fraisou !

URBAN HIT

7 mai 2019 à 9h19 par La rédaction

La candidate de téléréalité n'a pas hésité à pointer du doigt l'attitude de la chanteuse.

Entre Sarah Fraisou et Aya Nakamura, les relations seraient relativement tendues. Clientes du même salon d'esthétique, les deux jeunes femmes se sont déjà croisées à diverses reprises. Cependant, Aya Nakamura aurait énormément de mal à vivre la célébrité, elle qui ne peut plus se déplacer sans se faire accoster par des gens demandant des photos.

Il y a peu, celle-ci assurait ainsi dans les colonnes du Parisien,  « Hier, je suis allée me faire une manucure dans un salon à Noisy où je vais depuis un an tranquillement. Une cliente vient me demander une photo pour sa fille. Moi, j’étais en pantoufles claquettes, pas maquillée, j’avais des boutons, j’étais pas là pour faire la belle, je refuse et là je deviens le sujet de conversation principal de tout le salon ». Avant d’ajouter : « C’était un moment de détente et d’un coup tout le monde parle de toi, te pose des questions sur des rumeurs bidons, te conseille sur ta musique comme s’ils étaient des directeurs artistiques d’une maison de disques. J’ai envie de leur dire : ‘Laissez-moi tranquille, je ne vous donne pas de conseils sur votre salon.’ Je ne pourrai plus y aller, c’est dommage car je l’aimais bien ».

Sarah Fraisou elle, n'a pas supporté cette sortie polémique. Les deux jeunes femmes, qui se connaissent puisqu'elles partagent le même salon, se sont donc croisées. Sur Snapchat, Sarah a d'ailleurs tenu à donner sa propre versions des faits.« Je suis choquée (…) Aya, j’aime bien tes musiques mais là, faut pas mentir comme ça meuf ! (…) Aya vient faire ses ongles ici mais personne ne lui a parlé de sa musique ici. Les gens lui ont juste demandé comment elle vit, quel est son train de vie (…) Ne dis pas des choses comme ça, on est personne ! Quand les gens te demandent une photo, je trouve pas ça normal de dire ‘non’. Les 3/4 du temps tu refuses (…) C’est trop mauvais ! Faut arrêter ! ». Elle conclura en avouant qu'Aya Nakamura ne payait pas les prestations reçues.