GOSSIPS

Beyoncé : italienne et satanique ? Les accusations surréalistes d'un politique américain !

07 juillet 2020 à 10h53
Un candidat au Congrès américain accuse Beyoncé de ne pas être afro-américaine, mais italienne et satanique !

Les conservateurs américains tentent par tous les moyens de reprendre le dessus sur le mouvement Black Lives Matter, qui si nous en parlons moins, continue de déferler aux USA. Face au risque de voir le pouvoir en place être renversé au profit des démocrates, certaines personnes tentent de discréditer le mouvement en s'en prennant à certaines de ses figures. Beyoncé, qui s'est fait la porte-voix de la communauté afro-américaine en a fait les frais cette semaine, après avoir été attaquée par K.W Miller, proche du président Trump, qui tente d'obtenir une place de député.

Sur Twitter, le candidat au Congrès a assuré que Beyoncé était en fait une Italienne, dont le véritable nom serait Ann Marie Lastrassi. "Beyoncé n'est même pas afro-américaine. Elle fait semblant pour faire parler. Son vrai nom est Ann Marie Lastrassi. Elle est Italienne. Cela fait partie d'un plan de Soros et du deep state pour le mouvement Black Lives Matter. Beyoncé, tu es prévenue" a-t-il ainsi lancé. Mais ce n'est pas tout puisque ce dernier a ensuite assuré que Beyoncé était une sataniste.

Se basant sur les paroles de « Formation », le titre de la chanteuse, K.W. Miller affirme haut et fort que Beyoncé est démoniaque et vénère les églises sataniques. "J'espère que vous savez tous que la chanson de Beyoncé, Formation, est un message codé aux mondialistes ? Dans la chanson, elle admet être démoniaque et qu'elle vénère les églises sataniques dans l'Alabama et en Louisiane. Elle a toujours des symboles satanistes avec elle." Voilà qui ne manquera pas de faire réagir.