Beyoncé : son père parle de "ségrégation dans le milieu musicale" !

URBAN HIT

20 juin 2019 à 8h59 par La rédaction

Selon Mathew Knowles, sa fille aurait connu un succès moindre si sa couleur de peau avait été plus foncée.

Mathew Knowles, le père de Beyoncé, est très clair. Selon sa récente sortie, sa fille, bien que très talentueuse aurait eu beaucoup moins de succès si sa couleur de peau avait été plus foncée. Interrogé par Clay Cane au cours de l’émission SiriusXM Urban View mardi 18 mai 2019, le père de Queen B estime que la société américaine est toujours très frileuse à l’encontre des artistes de couleur, souvent catalogués selon lui.

Il ajoutera qu’une étude a récemment été réalisée par ses étudiants de l’université de la Texas Southern University. Sur les 15 dernières années, les artistes féminines noires les plus en vue ont toutes la peau la plus claire. Alicia Keys, Nicki Minaj, Beyoncé donc, Rihanna ou encore Mariah Carey sont les meilleurs exemples selon lui. « Dans l’industrie de la musique, il y a encore de la ségrégation, comme vous le savez. Il y avait la division noire, les records de course et les programmeurs; surtout à la radio pop, a cette image de ce à quoi ressemble la beauté. Ils voulaient que l’imagerie soit la même que celle qui chante ces disques. Si vous regardez en arrière, même comme Whitney Houston, si vous regardez ces photos, comment elles l’éclaircissent pour lui donner un teint plus clair parce qu’il y a une perception dans le colorisme… plus vous êtes clair, plus vous êtes intelligent, plus économique… dans le monde entier, il y a une perception de la couleur, même chez les Noirs », selon les propos rapportés par nos confrères de Ma chaine étudiante.

La journaliste lui posera alors une question plutôt directe, afin de savoir s’il pense que oui ou non sa fille aurait connu un succès différent si cette dernière avait été de couleur plus foncée. « La carrière de Beyonce aurait-elle été différente si elle avait été une femme à la peau plus foncée ? ». Une réponse à laquelle le père de Beyoncé a une réponse toute trouvée, « Je pense que ça aurait affecté son succès. J’utilise Kelly Rowland un excellent exemple. Ce qui est génial, c’est que Kelly a fait des choses exceptionnelles en dehors des États-Unis, surtout en Australie. Kelly a vendu plus de 4 millions de disques. »