Booba à propos de Charlie Hebdo : "Quand on joue avec le feu on se brûle" (video)

URBAN HIT

14 avril 2015 à 17h29 par La rédaction

Booba</strong> au lendemain de la sortie de son nouvel album <strong>D.U.C

Après les tristes attentats qui ont frappé la France en ce début d'année 2015, de nombreuses célébrités se sont exprimées. Aujourd'hui c'est au tour du rappeur . C'est lors d'une interview que Booba a exprimé son point de vue, sans mâcher ses mots, comme à son habitude... "J'étais étonné que ça ne soit pas passé avant, parce que ce n'est pas la première fois qu'ils avaient fait des représentations du prophète [...] Quand on joue avec le feu, on se brûle" a déclaré le rappeur. Et il ajoute : "Je comprends aussi bien les Je suis Charlie que les Je ne suis pas Charlie". Il fait évidemment référence à ce slogan "Je suis Charlie" qui est né au lendemains des malheureux événements. "Dans la vie, il faut assumer ses choix. Si tu habites en Australie au bord d'une plage infestée de requis blancs, [...] que tu le sais et que tu continues à te baigner tous les jours, le jour où tu te fais croquer par un requin blanc il faut assumer". "Il savent à qui ils ont affaire, les mecs. Ils s'attaquent à l'Islam, ils savent très bien qu'il y a un courant extrémiste, ils savent très bien comment les mecs fonctionnent, ils ont pris le risque de continuer à les attaquer...Voilà. Quand on joue avec le feu, on se brûle". Patrick Pelloux, l'urgentiste, présent lors du drame de Charlie Hebdo a vivement réagit aux propos de Booba, il est outré par ses parole et déclare "Je n'ai pas envie de répondre à ce monsieur". Il ajoute : "Il (Booba) ferait mieux de chercher l'intelligence plutôt que de chercher à justifier les terroristes et de se mettre du côté de ceux qui ont tué des femmes, des enfants, des dessinateurs, des journalistes, des ouvriers, des musulmans, des juifs". "Les jeunes sont beaucoup plus intelligents que lui et à mon avis ils feraient mieux d'écouter autre chose". Il se pourrait que Booba soit interrogé pour d'éventuelles poursuites pour apologie du terrorisme .... l'intéressé répond "Je n'avais pas pensé à ça, mais c'est vrai que c'est possible. C'est à la justice de décider, mais oui c'est possible". Pensez-vous que Booba a dépassé les bornes ?