tonimage
tonimage

Brûlé à 95 %, il est finalement sauvé grâce à son frère jumeau qui accepte une greffe de peau.

URBAN HIT

23 novembre 2017 à 14h37 par La rédaction

Alors q'u'il était à deux doigts d'y passer, Franck a été sauver par son frère jumeau.

Brûlé à 95% à la suite d'un terrible accident de travail, Franck, 33 ans a bien failli y passer. Admis à l'hôpital Saint-Louis à Paris en anesthésie-réanimation, il est pris en charge par le Pr Mimoun et l'équipe du Pr Alexandre Mebazaa qui ne donnent que peu de chances en ce qui concerne sa survie. Mais ça, c'était avant de se rendre compte que le jeune trentenaire avait un frère jumeau homozygote (qui possède des gènes identiques). 

Afin de le sauver, son frère accepte sans sourciller une greffe de peau surtout que la compatibilité est élevée et les risques de rejet faibles. Ainsi, sept jours après le drame, les deux frères passent sur le billard. Le corps médical prélève de "minces couches" de 5 à 10 cm de large sur le crâne, ainsi que sur le dos et les cuisses. Le temps de cicatrisation ? Une dizaine de jours, grand maximum. Ensuite, 45% de la peau prélevée sera étendue à l'aide d'une machine. Au total, les deux hommes auront subi une dizaine d'opérations pour un rendu presque parfait : "On a transformé très vite un brûlé à 95 % en un brûlé à 70 puis à 60 %. Plus on arrive à les couvrir avec de la peau, plus on arrive à les sauver", a expliqué à BFMTV le Professeur Maurice Mimoun, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'établissement hospitalier. "On est plus proche et plus soudé, a déclaré Franck, désormais sain et sauf. J'ai sa peau sur moi."