Cette semaine, il a fait plus chaud au Pôle Nord qu'en Europe

URBAN HIT
Crédit: JOHN MCCONNICO/AP/SIPA

2 mars 2018 à 13h42 par La rédaction

La situation climatique devient catastrophique.

Incroyable. En effet, si l'Europe a connu une terrible vague de froid qui a fait chuter les températures, le Pôle Nord lui, a connu une vague de chaleur qui aura eu pour conséquence de faire grimper les températures à 30 degrés au-dessus des normales saisonnières. Ainsi, s'il a fait jusque -35 en russie, -15 en Pologne ou encore -10 en France, le Pole Nord aura eu droit à des températures positives, notamment grâce à des vagues d'air doux.

Il s’est produit « une situation de blocage anticyclonique sur le nord de la Scandinavie (…) avec une remontée d’air doux de l’Islande vers le pôle Nord d’un côté et de l’autre côté de l’anticyclone, des descentes d’air froid de l’Oural et de la Russie occidentale vers l’Europe de l’Ouest. Le pic de douceur sur le pôle Nord et la vague de froid sur l’Europe sont directement liés. On a un hiver exceptionnel sur l’Arctique, l’hiver précédent l’avait déjà été et on ne prend pas trop de risque en disant que le suivant le sera. (…) La tendance de fond est très claire (…) c’est le réchauffement de l’Arctique » a expliqué ce mardi Etienne Kapikian, prévisionniste chez Météo-France. 

Afin de mettre un peu plus ces données en relief, Robert Graham, climatologue à l’Institut polaire norvégien, a expliqué : « des températures positives près du pôle Nord en hiver ont été relevées quatre fois entre 1980 et 2010 (…). Elles ont à présent été relevées au cours de quatre des cinq derniers hivers ».