tonimage
tonimage

Comment l'Homme pourrait évoluer avec le réchauffement climatique ? (photos)

URBAN HIT

15 janvier 2016 à 12h59 par La rédaction

On ne fait que de parler du réchauffement climatique et de ses risques pour notre belle planète...

Mais que reste t-il de l'être humain ? Evoluera t-il en fonction de son environnement comme il l'a toujours fait depuis des millénaires ? C'est la question que se pose le scientifique Matthew Skinner, docteur en paléoanthropologie à l'université de Kent (Royaume-Unis). Avec l'aide de l'artiste Quentin Devine, le docteur a imaginé les évolutions physiques de l'Homme si notre planète retournait à l'ère glaciaire ou alors si elle était submergée par les océans.

Notre terre sous l'eau

Si la planète Terre se voyait submergée par les eaux, le docteur Skinner imagine des pieds et des mains palmés. De plus, nos yeux seraient comme ceux des chats afin de capter plus de lumière. Nos paupières seraient translucides et protectrices comme chez certains reptiles. Le scientifique prévoit également une couche de graisse nous permettant de ne pas avoir froid et une apparition de branchies pour respirer sous l'eau, ce qui réduirait la taille de notre cage thoracique.

Le retour à l'ère glaciaire 

Si un jour la Terre connaît une deuxième ère glaciaire, le scientifique pense que notre couleur de peau serait bien plus blanche qu'actuellement, ce qui permettrait au corps d'absorber plus de rayons du soleil et de vitamine D. Notre pilosité serait également bien plus importante afin de nous tenir chaud. Le nez et les voies respiratoires seraient plus importantes pour respirer le plus d'oxygène possible. Il serait possible pour l'Homme de développer un corps plus grand et plus musclés.

A la conquête d'une autre planète

Le scientifique va loin dans sa théorie, au point d'imaginer une éventuellement colonisation d'une autre planète. Dans ce cas précis, Skinner explique que notre corps serait plus petit à cause d'un manque de prédateurs naturels. Une réduction également au niveau de l'effort physique. Bref, cette théorie reprend le même principe que le nanisme insulaire qui explique que des êtres humains vivant sur une île peuvent devenir plus petits en raison d'un manque de prédateurs et ressources. Le scientifique ajoute que dans le cas de la colonisation d'une autre planète, l'homme pourrait avoir une sorte de pouce à la place du gros orteil afin de faciliter ses mouvements, comme des singes. Si la planète Terre ne devient plus habitable et que les êtres humains sont forcés de la quitter pour une autre, il se pourrait qu'une fois sur place l'Homme ne puisse manger que des aliments liquides, sa mâchoire serait alors plus petite (ainsi que moins puissante), il pourrait même perdre ses dents (berk).