SOCIETE

Coronavirus : des scientifiques annoncent de très mauvaises nouvelles sur l'épidémie

13 mai 2020 à 13h48
Des scientifiques de l’Université du Minnesota estime que l’épidémie pourrait encore durer longtemps.

Certains experts, comme le professeur Didier Raoult, affirme que la pandémie de covid-19 est sur la pente descendante et qu'il ne devrait pas y avoir de seconde vague. Toutefois, des montées de cas, ici et là, seront à noter. D'autres en revanche, sont beaucoup moins optimistes. C'est notamment le cas de cette équipe de scientifiques de l'Université du Minnesota, qui a récemment assuré que la pandémie pourrait s'étaler sur deux ans et revenir par vagues.

Dans les faits, afin qu'une maladie ralentisse sa progression et disparaisse peu à peu, il faut atteindre ce que les experts appellent l'immunité collective. Celle-ci est rendue possible lorsque pas moins de 70% de la population d'un pays est touchée ou a été touchée par la maladie. D'ici à ce que nous en arrivions à ce stade, il faudra donc attendre longtemps. « La durée de la pandémie sera probablement de 18 à 24 mois, à mesure que l’immunité collective se développera progressivement dans la population humaine » assure ainsi le rapport.

Afin de donner une telle tranche, le dossier lui, se base sur l'étude de huit cas de grippes depuis 1700. Sur ces huit grippes, sept ont connu un fort regain d'intensité, six mois seulement après la fin de la toute première vague. Cette seconde vague a, dans tous les cas, été plus puissante que la première. Résultat, nous pourrions être touchés par une seconde vague de covid-19 à l'automne ou l'hiver 2020. L'année d'après, en 2021, de plus petites vagues de contaminations pourraient apparaître avant qu'un vaccin ne soit lancé ou que l'immunité collective ne soit atteinte.