FAITS DIVERS

Coronavirus : les kidnappings se poursuivent en Chine

14 février 2020 à 12h42
En Chine, deux journalistes enquêtant sur le virus sont portés disparus.

En Chine, les chiffres du coronavirus continuent de faire froid dans le dos. Plus de 1000 personnes ont déjà trouvé la mort et des milliers d'autres sont infectées. Difficiles toutefois d'avoir un aperçu réel de la situation, Pékin ayant récemment décidé de modifier ses façons de dénombrer les malades. Résultat, il semble compliqué de savoir ou réellement se situer. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle deux journalistes chinois ont tenté de mener une enquête avant de disparaitre. Personne ne sait ou trouver les deux journalistes. L'activiste Fang Bin, qui tenait une chaîne YouTube n'a rien posté de la semaine. Le second, Chen Qiushi se trouve plus ou moins dans la même situation, même s'il ne disposait que d'un blog, rendu inactif depuis plusieurs jours.

Les forces de l'ordre chinoises, affirment que l'un des deux se trouve en quarantaine, sans citer son nom. Les deux hommes sont connus pour montrer des images de ce qui se passe en coulisse. Fang Bin a ainsi dévoilé la vidéo d'un homme en pleur alors que son père était en train de mourir. De son côtés, Chen Qiushi filmait et montrait la situation réelle au sein des hôpitaux de Wuhan. Des disparitions qui inquiètent et interrogent. Le Parti communiste chinois est accusé de vouloir faire taire les dissidents et les médecins autour de la situation réelle afin de minimiser l'impact du coronavirus.