SOCIETE

Coronavirus: que se passerait-il si le Plan 3 était activé ?

04 mars 2020 à 10h11
Si le "Plan 3 épidémie" venait à être activé, voici ce qui pourrait se passer.

Alors que la France est actuellement en plein « Plan 2 épidémie », le gouvernement pourrait décider de passer à la vitesse supérieure et annoncer la mise en place du stade au-dessus, à savoir, le plan 3. Exceptionnel, ce plan laisse présager une catastrophe sanitaire de plus grande ampleur que ce que traverse actuellement le pays, mais aussi et surtout, de mesures concrètes et relativement importantes, qui pourraient handicaper notre quotidien.

Premiers impactés, les transports. En effet, les déplacements pourraient être limités et les transports en commun suspendus, même si tout ne sera pas supprimé. Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, estime effectivement que les activités essentielles à la vie du pays, doivent continuer à se dérouler. 

Autre secteur impacté, celui de la santé. En effet, l'ensemble du système sanitaire hospitalier se devra d'être sur le pied de guerre afin de protéger l'ensemble des citoyens. Même son de cloche pour le SAMU, qui devra se préparer au mieux, avec des augmentations du nombre d'appels, à hauteur de 200%. Des produits tels que du gel désinfectant hydroalcoolique pourraient également être distribués un peu partout.  L'éducation sera également touchée puisque des établissements scolaires seront fermés. 

L'éducation en ligne ainsi que le travail à distance devraient connaître un réel boom dans le cas ou la situation viendrait donc à se détériorer sur le territoire. « Le gouvernement appellera à la mise en œuvre de mesures de distance de protection sanitaire : travail à distance, limitation des réunions et des déplacements, téléconférences ». Enfin, le secteur culturel/sportif sera lui aussi touché et l'est déjà d'ailleurs puisque de nombreux concerts ont été annulés (Gims, Ninho) au même titre que certains événements sportifs, comme le semi-marathon de Paris.