CORONAVIRUS

Covid-19 : 15% des patients atteints de formes graves ont ces deux anomalies

02 octobre 2020 à 11h39
Le covid-19 continue de se dévoiler au fur et à mesure que la recherche avance.

Le covid-19 continue de dévoiler ses mystères. Selon deux récentes études, 15% des patients touchés par une forme grave de la maladie, auraient deux points communs, à savoir des anomalies génétiques et immunologiques. Cette affirmation provient d'une étude menée par des chercheurs de l’Inserm, de l’Université de Paris, de l’AP-HP, de l’Université Rockefeller et du Howard Hughes Medical Institute à New York, en collaboration avec le CNRS.

Ainsi, la première analyse met en avant un manque en interférons, molécules antivirales. Certaines anomalies génétiques font que certaines personnes en produisent moins. Cela est en fait dû à la mutation de 13 des gènes présents dans notre organisme. "Quel que soit leur âge, les personnes porteuses de ces mutations sont plus à risque de développer une forme potentiellement mortelle de grippe ou Covid-19".

Enfin, des maladies auto-immunes bloquent l'action de ces interférons. Résultat, 10 à 11% des formes graves de covid-19 y sont directement liées. De nouvelles études qui, aujourd'hui, permettent d'y voir plus clair et pourraient aider le milieu sanitaire à mieux cibler et concentrer ses efforts.