CORONAVIRUS

Covid-19 : une deuxième vague encore plus difficile? Des médecins appellent à prendre des mesures exemplaires

29 septembre 2020 à 09h55
En France, certains médecins appellent à ce que des mesures draconiennes soient prises dans les jours à venir.

Le 27 septembre dernier, sept médecins ont lancé un appel dans le JDD ? Afin que des mesures drastiques soient rapidement prises dans le cadre de la lutte contre le covid-19, afin d'éviter une seconde vague. Philippe Amouyel, Luc Dauchet, Gilbert Deray, Karine Lacombe, Bruno Megarbane, Jimmy Mohamed et Christine Rouzioux sont ainsi très clairs sur le sujet, selon eux, il faut que, rapidement, le gouvernement agisse, s'il ne souhaite pas repasser par la case du confinement généralisé. La seconde vague de malade pourrait même s'avérer être plus difficile à gérer que prévu.

Selon les sept médecins, il pourrait y avoir, d'ici le mois prochain, 650 hospitalisations par jour et jusqu'à 1.200 d'ici à la fin du mois de novembre ! Des chiffres ahurissants, qui poussent ainsi ces spécialistes à appeler à des actions rapides afin d'éviter aux hôpitaux d'être débordés de la sorte. Ils appellent ainsi au respect du port du masque ainsi qu'à la mise en place de mesures barrières partout sur le territoire, à tous les instants. Ces derniers réclament également du gouvernement qu'il annonce la décision d'annuler l'ensemble des événements, si ces derniers viennent à ne pas pouvoir faire respecter les mesures barrières.

Les experts restent toutefois vigilants et n'appellent pas à la fermeture des écoles et des entreprises. Ils soutiennent enfin les horaires stricts imposés aux restaurants ainsi qu'aux bars. Ces mesures, doivent être appliquées dès le weekend prochain, pour une période de 2 à 3 semaines, sans quoi le niveau de l'épidémie pourrait continuer à battre certains records. « Appliquées dès ce week-end et maintenues pendant deux à trois semaines, ces mesures pourraient ramener le niveau de l’épidémie à celui que nous avons connu en juin dernier. Ainsi, pourrons-nous tous passer des vacances de la Toussaint sereines. »