Dans son livre, Nabilla revient sur les humiliations que Canal+ lui a fait subir (vidéos)

URBAN HIT

20 avril 2016 à 10h02 par La rédaction

En librairie depuis le 14 avril, "Trop Vite" l'autobiographie de Nabilla Benattia retrace le parcours parfois douloureux d'une jeune starlette

En effet, dans son livre Nabilla revient sur ces moments difficiles sur les plateaux télé, notamment face aux chroniqueurs de Canal+ qui n'ont pas leur langue dans leur poche. Elle se confie sur "l'humiliation publique constante" qu'elle a vécu. Pourtant, Canal+ était sa "chaîne favorite, à la fois chic, jeune, moderne, la seule".

Maïtena Biraben

A l'époque, l'actuelle présentatrice du Grand Journal était à la tête du "Supplément". Cette dernière avait évoqué le passé de Nabilla dans un centre de détention pour mineur en Suisse à la suite d'une escroquerie. "Madame Biraben m'a bien accueillie. Et puis soudain, au milieu de l'enregistrement, elle m'a balancé: - "Vous avez fait de la prison, mademoiselle." - "Euh... Non, non..." - "Si, ne mentez pas". "Du bout d'un doigt, elle s'est mise à tapoter un document sur la table avant de l'agiter sous mon nez". - "J'ai ici votre extrait de casier judiciaire. Escroquerie bancaire, à Genève, vous étiez encore mineure". Dans son autobiographie, elle s'en prend à la présentatrice en exprimant une ribambelle de surnoms : "Maïzena Baratin", "Reine de l'info, cloche à merde, vautour. T'as trois copains en Suisse, c'est tout".

L'émission "Le Tube"

"Le pire a été 'Le Tube', une toute petite émission sympa, très peu d'audience. Un coin pour parler" explique la starlette. Un journaliste de l'émission s'est mis à lui parler de son père avec qui elle a coupé les ponts. "La voix de papa est montrée en plateau et m'a foudroyée. Je ne l'avais pas entendue depuis si longtemps. Mon père a dit qu'il avait honte de moi".

"La Nouvelle édition" d'Ariel Wizman

Dans cette émission, elle a connu une belle humiliation de la part d'Ariel Wizman. "Et là, un mec en bout de table, habillé comme un clown, te regarde en louchant sur ses notes: "En tout cas, vous avez fait toutes les émissions en clair de Canal+, mais vous n'avez pas fait 'Le Journal du hard', vous auriez peut-être dû commencer par là, non?". Rappelons que le Journal du Hard est une émission qui s'intéresse à l'actualité du X... Ne sachant pas quoi dire sur le coup, elle règle ses compte à travers son livre en écrivant : "Pardon? T'es qui toi? Mêle toi de ta bite. T'as préparé trois blagues pour être repris l'an prochain?". On le sait, les chroniqueurs de Canal+ n'utilisent pas de gants, c'est d'ailleurs pour cela qu'on aime regarder les émissions de cette chaîne. Il était évident qu'ils n'allaient pas accueillir une star de téléréalité avec des fleurs ! Malgré tout, la jeune femme de 24 ans reste un être humain avec des sentiments. Elle garde un très mauvais souvenir de ces moments où tout le monde l'a traité comme une "conne et re-conne" ou "merde de mouche".