Découvrez comment cette jeune étudiante américaine a conçu, par accident, la batterie illimitée (vidéo)

URBAN HIT

27 avril 2016 à 14h08 par La rédaction

Les meilleures inventions sont souvent les fruits d'une erreur humaine

Sans titre 2 Pour le coup c'est bien vrai car une étudiante en sciences de l'Université de Californie a mis au point une batterie très puissante qui supporte 200.000 cycles de chargement et déchargement. Il y a de quoi avoir le vertige lorsqu'on compare une batterie traditionnelle à cette que la jeune étudiante a inventé par accident : une batterie normale au lithium peut supporter 7000 cycles de chargement et déchargement...

Comment a t-elle fait son compte ?

L'étudiante recherchait un moyen de prolonger la courte vie des batteries à l'aide de nanofils d'or. C'est grâce à une erreur de manipulation qu'elle a mis au point cette batterie ultra puissante qui risque d'intéresser bons nombres de constructeurs. Jusqu'alors, les chercheurs de l'Université d'Irvine (USA) rencontraient un problème au niveau de la fragilité des fils microscopiques. Ces fils permettent une autonomie non négligeable aux batteries mais sont très difficiles à manipuler en raison de leur fragilité.

Mya Le Thai arrive à la rescousse

Mya Le Thai, étudiante en doctorat a participé à ces travaux de recherche. En manipulant ces nanofils, du gel se serait déposé sur ses mains. Du gel de Plexiglas très tenace est venu se poser sur les nanofils. Euréka ! Cette petite erreur s'est transformée en découverte révolutionnaire. Les chercheurs ont donc décidé d'enfermer les nanofils d'or dans un matière similaire au gel et ainsi créer une batterie increvable. https://youtu.be/lzFzBpwl8aU