Découvrez le "Café Joyeux", le café qui donne sa chance aux autistes et trisomiques.

URBAN HIT
Crédit: Caroline Sénécal

8 septembre 2018 à 11h55 par La rédaction

Le café Joyeux donne sa chance aux personnes en situation de handicap.

Souvent un frein à l'embauche, le handicape n'est, au yeux du café Joyeux, en rien une gpene dans le monde du travail. En effet, ce café proposant viennoiseries et pâtisseries, qui ouvre ses protes ce jeudi dans le quartier Opera a décidé de changer les codes en proposant aux personnes en situation de handicape, une chance de s'inserer dans le monde du travail. Résultat, l'effectif, composé d'une vingtaine de personne (en cuisine et en salle) souffre de troubles mentaux et cognitifs.

Le projet est en fait né en 2011, à l'occasion d'une sortie en mer de l'entrepreneur breton Yann Bucaille Lanrezac. Accompagnant les représentants de l'association Emeraude Solidaire, celui-ci se retrouve désarmé face aux jeunes personnes autistes l'accompagnant. Décidant de faire quelque chose, il explique : « Je me suis alors demandé ce que je pouvais mettre en place pour proposer un travail en milieu ordinaire à des personnes handicapées. » Résultat, la restauration apparaît comme la solution.

Emmanuel, jeune employé semble quant à lui, totalement s'épanouir : « J’adore le travail, souligne fièrement Emmanuel, jeune serveur trisomique. Nous travaillons avec des professionnels qui ont le sourire. Si tu as envie de travailler, c’est que tu es capable de le faire. Grâce à cette autonomie et au groupe, j’acquiers confiance et responsabilité. » Avec des dipositions intérieures adaptées et des horaires elles aussi alignées avec les besoins l'employés, le café Joyeux est une vraie réussites, d'autant que les meployés ont demandé à travailler plus ! « Nous préférons commencer doucement pour ne pas fatiguer la machine. Mais cette augmentation reste l’un des bons indicateurs de la réussite ».