Des enregistrement de 50 Cent, Eminem et Tupac, perdus à jamais !

URBAN HIT

18 juin 2019 à 5h59 par La rédaction

Il y a quelques années, un incendie a ravagé les locaux d'Universal.

Nous sommes le 1er juin 2008. Ce jour-là, un terrible incendie se déclare dans les locaux d'Universal à Hollywood. Un terrible incident qui marquera à jamais l'histoire de la musique. Et pour cause, des milliers d'enregistrements inédits ont disparu à jamais. Le monde du rap sera durement touché par ce drame puisque des dizaines de titres signés Tupac, Eminem ou encore 50 Cent partiront en fumée.

Le Bulding 6197, connu comme étant le "coffre à vidéos" d'Universal conservait effectivement des heures de bandes audio et vidéo sur lesquelles de très nombreux artistes apparaissaient. En tout et pour tout, 500,000 masters de chanson auraient disparu. Un pan de l'histoire de la musique moderne parti en fumée et ce, en l'espace de quelques secondes.




Car oui, si le rap et la culture urbaine ont souffert de ce drame, les archives rock, jazz ou encore blues ont elles aussi été très durement décimées. Des enregistrements de Ray Charles, B.B. King ou encore Chuck Berry et Ella Fitzgerald ont disparu à tout jamais. Même son de cloche en ce qui concerne la pop puisque Sting, The Police ou encore Elton John font partie des artistes ayant perdu leurs travaux. Selon le New York Times, il s'agirait d'ailleurs de la plus grosse catastrophe de l'histoire du disque.