Des hackers ont pris en otage le système informatique d'un hôpital qui a du payer une rançon pour récupérer son système (vidéo)

URBAN HIT

19 février 2016 à 15h32 par La rédaction

Le Hollywood Presbyterian Medical Center, un hôpital de Los Angeles a été attaqué par des hackers, ils ont du payer 17 000 dollars de rançon pour récupérer leur système informatique


5557129_hopital-copie-new_545x460_autocrop

Des petits malins se sont amusé à détraquer le système informatique d'un hôpital de Los Angeles et ont demandé une rançon de 17 000 dollars. Le Hollywood Presbyterian Medical Center a été obligé de payer les 17 000 dollars en bitcoins (monnaie virtuelle) pour récupérer son système informatique.

D'après le FBI, ce piratage est très inquiétant, mais avec le soutien de la police de Los Angeles et une équipe de la police scientifique spécialisée dans les cyberattaques, les hackers compte bien être retrouvés.

https://youtu.be/1N8CSVxWe2A

Pendant 10 longs jours, le système informatique de l'hôpital était obsolète, une situation qui peut être dramatique pour ce genre d'établissement. Le personnel ne pouvait plus accéder à internet mais surtout aux dossier médicaux des patients, les fiches d'admissions et autres documents administratifs. Le 5 février, des pirates ont réussi à détruire le système informatique de l'établissement. Ils se sont emparés du serveur pour y installer un virus.

Un hôpital bloqué pendant 10 jours


Les médecins ne pouvaient que communiquer par fax ou téléphone, plusieurs patients ont été transportés dans un autre hôpital le temps de régler le problème, car le virus des hackers ont aussi affecté les scanner et le travail de laboratoire.

Les pirates ont demandé une rançon en échange des clés qui permettront de remettre à bien le système informatique. L'hôpital a été obligé d'obtempérer pour sortir de cette situation chaotique. Allen Stefanek, le PDG de l'hôpital a avoué que le fait de payer cette rançon était "le moyen le plus rapide et le plus efficace pour restaurer nos systèmes et les fonctions administratives en obtenant la clé de décryptage".

Les attaques "ransomware" pourraient se multiplier en 2016


On dit que la prochaine guerre mondiale sera une guerre informatique... La personne qui a sorti cette phrase n'est pas loin de la réalité car, d'après les médias américains, ce piratage appelé "ransomware" montre bien la faiblesse des réseaux informatiques dans de nombreux établissements. Systématiquement, les hackers réclament une rançon à leurs victimes en utilisant une monnaie virtuelle, le bitcoin qui est très difficile à tracer.

En 2013, le nombre de ces attaques est passé de 300 000 en janvier à 600 000 en décembre. De plus, une augmentation de 250% a été notée entre l'année 2013 et 2014. Les pays les plus touchés par ces attaques virtuelles sont les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Unis, l'Italie, l'Allemagne et la Russie. Le montant moyen de la rançon est de 300 dollars.