tonimage
tonimage

Des implants mammaires reconnus responsables d'une rare forme de cancer !

URBAN HIT

5 avril 2018 à 12h09 par La rédaction

Un lien a été établi entre des implants mammaires et une rare forme de cancer du système immunitaire.

Des centaines de femmes ayant eu recours à l'implant mammaire ont en effet développé une forme rare du cancer du système immunitaire, le lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC). Si le lien entre l'implant et la maladie n'a jamais été prouvé, c'est aujourd'hui chose faite. En effet, en France, l'Institut National contre le Cancer a réuni un groupe d'expert en 2015, afin de travailler sur la question. Leur rapport vient d'être rendu et il existe « un lien clairement établi entre la survenue de lymphome anaplasique à grandes cellules et le port d’un implant mammaire ». À ce jour, 29 cas ont été recensé en France.

Cependant, comment une prothèse peut provoquer de tels dommages ? Selon certains docteurs, il s'agirait de la matière utilisée pour les confectionner.  « Il y a une membrane extérieure qui forme une sorte de coquille protectrice, et l’intérieur, qui est composé de gel de silicone, illustre le praticien. Ces vingt dernières années, de gros progrès ont été accomplis sur les qualités techniques des prothèses. Au départ, les fabricants n’utilisaient pas un gel de silicone pur, et il y avait des cas de fuites au travers de la membrane de l’implant, qui était trop fine ». Cependant, ce type de prothèse date d'il y a quelques années, aujourd'hui, le produit est plus sûr, plus sain, il y a donc moins de soucis à se faire.